Description du projet

Alexandre R. Roy

  • Chercheur postdoctoral

  • Université de Sherbrooke
    2500 boul. de l’Université
    Sherbrooke (Québec)
    J1K 2R1

  • 819 821-8000, poste 61904
  • Alexandre.R.Roy@USherbrooke.ca

Modélisation de l’émission micro-onde hivernale en forêt boréale canadienne
L’état du sol gelé ou non joue un rôle très important dans le bilan d’énergie et hydrique de surface, dans le cycle du carbone et sur l’évolution du pergélisol dans toutes les régions nordiques. Un changement de l’état du sol lié au réchauffement climatique pourrait ainsi avoir des effets de rétroactions significatifs. Sa caractérisation est difficile car très variable spatialement, selon la couverture du sol et le type de sol et sous-sol, et temporellement selon la variabilité climatique.

Le second objectif de la futur mission spatiale SMAP (Soil Moisture Active/Passive) est de cartographier le gel/dégel (Freeze/Thaw state: FT) du sol en surface à partir du radar actif en bande L (1.4 GHz) à bord de SMAP (produit L3_FT_A). Le radiomètre (passif) en bande L associé au capteur actif sur ce satellite peut apporter une plus-value significative dans la détermination du cycle de gel/dégel. Le projet proposé vise à contribuer à améliorer le suivi du gel/dégel à partir des mesures de températures de brillance (TB) en bande L.

Le premier objectif du projet est de paramétrer deux modèles d’émission de la neige (DMRT-ML et WALOMIS) à partir de mesures radiométriques in-situ. Le projet va profiter de la disponibilité de deux radiomètres micro-ondes en bande L (Environnement Canada et CARTEL) ainsi que des techniques de pointe pour la mesure de la neige. La paramétrisation des modèles va permettre de mieux comprendre les principales contributions au signal en bande L pour une surface gelée, telles que la neige (densité, contenu en eau liquide), le sol (permittivité, rugosité) et la végétation. Un deuxième objectif est la calibration et la validation d’un algorithme de suivi du gel/dégel à partir des températures de brillance de SMAP en se basant sur une base de données in situ unique des températures du sol et de l’air dans des environnements arctiques, subarctiques et boréals. Finalement, à partir de ces deux premiers objectifs, une évaluation de l’assimilation des produits gel/dégel et des températures de brillance des milieux gelés dans le Canadian Land Data Assimilation System (CaLDAS) sera faite.

Profil

Alain Royer

Direction
Profil
La liste complète est disponible dans la section Publications
Accéder aux publications