Description du projet

Estéban Hamel Jomphe

  • Étudiant au doctorat

  • Université de Sherbrooke
    2500 boul. de l’Université
    Sherbrooke (Québec)
    J1K 2R1

  • 819 821-8000, poste 62506

  • Esteban.Hamel.Jomphe@USherbrooke.ca

Évaluation de la végétation dans l’habitat du caribou de Peary par des approches de télédétection

Les changements climatiques se ressentent à la grandeur de la planète et leurs conséquences sont exacerbées dans les régions arctiques. La faune et la flore de cette région s’en trouvent inévitablement affecté et c’est d’ailleurs le cas du Caribou de Peary, une espèce de caribou endémique du nord du Canada. Différentes études montrent le déclin de cette espèce de cervidé dans les dernières décennies. Une des préoccupations pour l’espèce concerne entre autres la disponibilité de la nourriture comme les plantes et les fleurs dont ils s’alimentent. Avec la hausse des températures liée aux changements climatiques, la saison de croissances des végétaux pourrait être plus longue, ce qui augmenterait la disponibilité de nourriture pour les caribous. À l’inverse, des épisodes météorologiques de pluie sur neige qui forme une croute de glace difficile à percer pour les caribous rendant ainsi plus compliquer l’accès à la nourriture pour cette espèce en hiver. Ces changements dans la disponibilité des végétaux restent donc complexes et il est nécessaire d’étudier la relation entre les changements de végétation et l’habitat du caribou de Peary pour se doter de mesures de conservation adéquates pour cette espèce dans le futur. L’étude de la végétation en Arctique s’avère complexe en raison des coûts importants des campagnes terrain et de la grandeur du territoire à couvrir. De nouvelles méthodes dont des approches qui utilisent les images satellites sont de plus en plus utilisées pour étudier des régions éloignées comme l’arctique Canadien.

Ce projet vise à développer des techniques novatrices pour étudier la végétation à l’aide d’imageries satellitaires dans l’habitat du Caribou de Peary dans l’archipel arctique canadien. Une première étape d’évaluer les produits de cartographie de la végétation existant afin de cibler les plus adéquats pour étudier l’évolution des patrons de végétation dans cette vaste région. Cette nouvelle approche vise à obtenir une information uniforme et adaptée pour l’étude du caribou de Peary dans cette région où plusieurs travaux ont utilisé des nomenclatures différentes pour décrire des regroupements de végétation similaires. Des algorithmes de classification et de traitement d’images seront ensuite utilisés pour qualifier et quantifier la végétation dans l’habitat du caribou de Peary. Enfin, un dernier volet du projet consistera à faire des prédictions quant à l’évolution de la végétation dans l’habitat des caribous de Peary en fonction de différent scénario de réchauffement climatique et vérifier le possible impact sur sa distribution. Avec ces informations plus précises sur la végétation dans l’habitat du caribou de Peary, les gestionnaires et les populations locales seront mieux outillés pour mettre en place des mesures d’aménagement durable pour cette espèce.

Profil

Alexandre Langlois

Direction
Profil

Alexandre Roy

Co-Direction

Esther Lévesque

Co-Direction